Sûreté

Dossier de sûreté

L’industrie nucléaire canadienne est l’une des industries soumises à la surveillance la plus stricte qui soit dans le monde. Il y a plus de 60 ans que l’énergie nucléaire est utilisée au Canada et la radioexposition attribuable à une centrale nucléaire ou à une installation de stockage des déchets n’a jamais causé le moindre décès. Très rares sont les industries qui ont un dossier aussi enviable en matière de sûreté.

Sûreté opérationnelle

Les nombreux systèmes de sûreté des réacteurs nucléaires CANDU prennent en compte non seulement l’erreur humaine, mais aussi les défaillances de l’équipement et les risques externes comme les tremblements de terre. La conception assure le confinement des émissions radioactives à l’intérieur du bâtiment réacteur en cas d’accident. La sûreté des installations canadiennes est également renforcée du fait que les opérateurs des centrales sont triés sur le volet et qu’ils suivent une formation très poussée.

Sécurité dans les centrales

Les grandes installations nucléaires constituent l’infrastructure essentielle la mieux protégée au Canada. Après les attentats du 11 septembre 2001, les organismes internationaux ont redoublé leurs efforts dans le domaine de la sécurité du nucléaire. L’industrie nucléaire canadienne leur a emboîté le pas en renforçant considérablement tous les niveaux de défense – notamment en retenant les services de forces de sécurité armées pour protéger les centrales à toute heure du jour et de la nuit.